COVID-19: les entreprises belges et néerlandaises communiquent davantage et regrettent la « force du live »

80% des professionnels de la communication ressentent comme un grand manque le fait qu'ils ne puissent plus communiquer en live (via les événements et des activations de marque) avec les collaborateurs et les clients. Et près de 9 sur 10 (87%) disent qu'ils communiquent davantage avec les collaborateurs pendant la crise du COVID-19 et 6 sur 10 (60%) communiquent également davantage avec les clients. Cela ressort d'une enquête de PUB et The Oval Office dans laquelle 75 spécialistes du marketing et de la communication belges et néerlandais ont été sondés sur l'impact de la crise COVID-19 sur leur communication interne et externe.

Les principaux résultats de l'étude sont :

  • 87% a communiqué davantage avec les collaborateurs pendant la crise de Corona, 60% a plus communiqué avec les clients.
  • À l'avenir, les entreprises veulent pour leur communication interne continuer à se concentrer davantage sur la vidéoconférence (60%), les webinaires (50%), les médias sociaux internes (50%). 1 sur 3 (28%) souhaite parier davantage sur les événements live.
  • Les 5 principaux canaux dans lesquels les professionnels de la communication souhaitent investir davantage dans leur communication externe après la crise sont: la publicité sur les réseaux sociaux (66%), le content marketing (58%), la publicité en ligne (54%), les RP (50%) et les événements live (46%).
  • Pour plus de 6 marketeurs sur 10 (66%), la communication en «mode normal» ne sera possible qu'en septembre - octobre, 16% s'attend à ce que ce soit en janvier 2021.

Le mix de communication interne: les visioconférences sont là pour rester

En raison de la crise COVID-19, chaque marque, entreprise et organisation est obligée de repenser et d'ajuster sa communication interne et externe. En termes de communication interne, l'impact a sans aucun doute été le plus important. Près de 9 entreprises sur 10 (87%) affirment communiquer davantage avec les collaborateurs pendant la crise. Les 5 principaux canaux qui ont été déployés sont: les vidéocalls et les vidéoconférences (77%), les médias sociaux internes (66%), l’email (54%), l'intranet (53%) et les webinaires (51%).

«Après la crise aussi, les entreprises veulent continuer à se concentrer sur les technologies de communication interne qui permettent le télétravail et le développement à distance», déclare Olivier Trop, managing partner de The Oval Office. «Les visioconférencse (60%), les webinaires (50%), les médias sociaux internes (50%) sont là pour rester.»

Le mix de communication externe: les médias traditionnels sont impactés

Six spécialistes de la communication sur 10 déclarent avoir davantage communiqués avec les clients pendant la période de lockdown. Ils l'ont fait principalement en investissant davantage dans le content marketing (56%), la publicité sur les médias sociaux (46%), la publicité online (41%) et les relations publiques (39%). Les médias traditionnels above ont été les plus impactés: 45% des répondants disent avoir réduit leurs investissements dans la presse écrite, près de 1 sur 3 (28%) a réduit ses investissements en radio et en télévision, 34% en Out-of-Home.

Compte tenu de l'interdiction d’organiser des événements, près de 2 sur 3 (63%) des professionnels de la communication disent avoir réduit ou annulé leurs investissements en live. Un certain nombre d'entre eux sont passés à la vidéoconférence.

Olivier Trop: «Après la crise, les investissements dans les médias traditionnels (presse écrite, radio, télévision) devraient retrouver leur niveau normal. Mais également dans le domaine de la communication externe, les marketeurs déclarent vouloir investir davantage sur la publicité sur les réseaux sociaux (66%), le content marketing (58%), la publicité online (54%) et les relations publiques (50%).

Le pouvoir du « live » démontré: les gens sont en manque « d’expériences live »

Depuis début mars, les événements publics et les événements d'entreprise (congrès, événements clients, salons professionnels, team building, toutes les réunions des employés, ...) et les activations de marque sont interdits. Ceci est vécu comme un manque important par les professionnels de la communication, tant pour la communication avec les collaborateurs (pour 76% des répondants) que pour la communication avec les clients (87%). Plus de 4 sur 10 (43%) d'entre eux ont déclaré vouloir investir davantage dans la communication live après la crise.

Il n'est pas surprenant que les spécialistes du marketing regrettent ne plus pouvoir organiser une communication live. 27% d'entre eux citent comme le principal atout des événements, le contact direct et l'interaction humaine avec les clients (27%). Selon 22%, le renforcement de l'engagement et de la fidélité des clients est le principal atout du live, 12% considèrent les événements comme une plateforme de réseautage et de leadership très importante.

Wouter Boits, CEO de The Oval Office: «Nous ne sommes pas surpris que les marques et les entreprises continuent de croire au pouvoir du live et souhaitent communiquer avec leurs collaborateurs et clients à travers des expériences de marque créatives. En tant qu'agence leader en live+communication, The Oval Office est depuis longtemps convaincue qu'une combinaison de communication créative et d'expériences live engageantes conduit à davantage d'engagement de marque. Et si Corona a déjà fait un point positif, c'est que nous n'avons plus à expliquer l'importance des "expériences live " dans la vie de chacun! "

À propos de la recherche
Enquête en ligne au cours du mois d'avril 2020 menée par The Oval Office et PUB auprès de 75 responsables marketing et communication d'entreprises privées et publiques.

Contactez-nous
Olivier Trop Managing partner, The Oval Office
Olivier Trop Managing partner, The Oval Office
A propos de The Oval Office

À propos de The Oval Office

Convaincu que les « marques » et les « gens » s’inspirent mutuellement, The Oval Office crée des campagnes intégrées qui proposent un mix judicieux entre le « live » (événements et activation de marque) et la communication (en ligne et hors ligne) avec un seul but : « permettre aux gens de vivre les marques ». L’agence a lancé le concept de communication live sur le marché belge en 2012 et s’inscrivait alors dans la vision croissante, à l’échelle internationale, qui consiste à mettre l’expérience de la marque au cœur de la stratégie de communication. The Oval Office travaille au départ d’Anvers, de Bruxelles, de Gand et d'Amsterdam. L’agence compte 65 collaborateurs spécialisés en événements corporate et grand public, marketing digital et activation de marques, communication, content marketing et relations publiques. The Oval Office travaille pour un vaste portefeuille d’organisations et de marques renommées, dont AB Inbev, Adobe, Actiris, Adecco, BMW, Bruxelles Mobilité, bpost bank, Google, Jobat Media, la Chancellerie du Premier ministre, Lineas, Nintendo, Proximus, PSA, Randstad, Ricola, SD Worx, la ville de Gand, la ville d'Anvers, UGent, Unicef, VITO et le Gouvernement flamand. The Oval Office est membre d’ACC Belgium et fondateur-actionnaire de 27Names, Europe’s live communication agency. Plus d’infos : www.theovaloffice.be.

The Oval Office
Mechelsesteenweg 271 b10.1 - 2018 Antwerpen
Ferdinand Lousbergskaai 105 - 9000 Gent
Havenlaan · Avenue du port 86C b15
1000 Brussels
John M. Keynesplein 12​-​46, G4 - 1066 EP Amsterdam